Que sont les Logiciels Libres ?

Rédigé par totom le 23 août 2011

Vous êtes invités à découvrir les logiciels libres ... les quoi ?

Bon, je vais vous raconter l'histoire du marteau et du logiciel ....



Quel rapport me direz-vous ?

Un marteau sert, par exemple, à planter des clous, un logiciel sert à faire "des choses" sur un ordinateur : écrire une belle page de texte, avec de jolies couleurs, faire de savants calculs, se promener sur le "ouèbe" ....
Donc ce sont tous deux des outils.

Prenons maintenant l'exemple du marteau.

J'ai un clou. je veux planter ce clou dans le mur de ma chambre pour y accrocher un tableau. Deux cas de figure se présentent :
- j'ai un marteau. Je peux effectuer l'opération souhaitée sans atermoiement.
- je n'ai pas de marteau ... mais j'ai un voisin sympathique qui en a un, je le lui emprunte et je plante mon clou.

Puisque je dispose d'un marteau je vais l'utiliser, dans mon jardin (changement de lieu et d'usage) pour planter les piquets de la tente de mes enfants.

Et puis, le manche me parait bien court, je vais le transformer en le dotant d'un manche plus long (avec l'accord ou sans en référer au voisin selon qu'il s'agit de mon marteau ou du sien).

Et là, nous sommes bien d'accord, le fabriquant de marteaux ne s'insurgera pas contre ces divers usages ... d'ailleurs il ne sait même pas que j'utilise un marteau réalisé par ses soins !

Et maintenant passons au logiciel.

Mon fils a besoin d'un curriculum vitae ...

Là encore, deux cas de figure :
- j'ai, sur mon ordinateur, le logiciel de traitement de texte nécessaire à l'opération : celle-ci peut être envisagée.
- je n'ai pas de logiciel de traitement de texte sur mon ordinateur... j'ai toujours un voisin sympa ... mais peut-il me prêter son logiciel ?

Et ma cousine Berthe qui voudrait écrire ses mémoires ? Elle a un ordinateur flambant neuf sur un coin de la table de la salle à manger ... mais pas ce fameux logiciel de traitement de texte .... Doit-elle courir séance tenante chez le marchand pour acquérir contre quelques billets ce fameux logiciel ?

S'il s'agit d'un traitement de texte "propriétaire" ... ni mon fils, ni ma cousine ne pourront mener à bien leur projet sans avoir satisfait à l'acquisition du fameux logiciel.
Et, toujours dans ce cas, si j'ai deux ordinateurs chez moi, je devrai même payer deux licences pour avoir le droit d'utiliser ce logiciel sur chacun des ordinateurs sous peine de me placer dans l'illégalité.
Il existe pourtant une solution qui satisferait tout le monde : légale, peu onéreuse (voire gratuite), fiable et performante :
La suite bureautique libre "LibreOffice" (traitement de texte, tableur, diapositives, dessin ...).
De même, pour éviter le spamm et les publicités, le logiciel libre "Mozilla" (navigateur, gestionnaire de courrier, composeur de pages HTML) offre toutes garanties.
Il existe de nombreux logiciels libres fonctionnant sous divers systèmes d'exploitation (Windows, Mac OS, Linux).

Gage de sérieux supplémentaire : comme le code source de ces logiciels est disponible pour tous (voir ci-dessous) des développeurs du monde entier, traquent les "bugs" (erreurs de programme), suivent leur mise à jour, les améliorent ... et mettent à disposition de tous les corrections et modifications.

N'hésitez plus, venez découvrir des logiciels "libres" qui changeront votre regard sur l'informatique logicielle.


Qu’entend-on par logiciel libre ?

Un logiciel est une suite d’instructions qui constitue un programme, écrit par un humain dans un langage particulier, destiné à être exécuté par une machine.

Il existe divers langages de programmation : python, C, java, XML, ...

Tout humain peut lire le code des instructions, et toute personne instruite dans le langage utilisé peut le comprendre. C’est le "code-source", ou "les sources".

Mais cette suite d’instructions, la machine ne peut pas la comprendre, il faut donc la traduire en langage machine,une suite de chiffres 0 et 1. L’opération se nomme compilation, le résultat donne ce que l’on appelle "les binaires".

L’acquisition d’un logiciel propriétaire donne accès aux binaires, la machine peut donc exécuter le programme mais les humains ne peuvent pas lire le code.

A la différence, un logiciel libre est livré avec son code-source, ce qui signifie que toute personne comprenant le langage utilisé peut le lire,et éventuellement le modifier.

C’est un gage
- de transparence : on sait ce que fait exactement le logiciel, pas de fonction cachée !
- de sérieux : on peut juger de la "propreté" du code.

Les logiciels libres placés sous licence GNU/GPL donnent une grande liberté à l’utilisateur :
- liberté d’utilisation : on peut recopier, distribuer le programme
- liberté d’action : on peut modifier le programme pour l’adapter plus précisément à ses besoins.


Classé dans : Logiciels Libres - Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.